4ème Réunion Africaine des Directeurs Généraux de la Protection Civile

news_image

L’OIPC a organisé la 4ème réunion africaine des directeurs généraux de la protection civile qui s’est tenue à Alger du 29-30 septembre 2019.

Les thèmes de cette réunion ont été les suivants :

-         problématiques organisationnelles

-         coordination avec les autres corps impliqués dans la protection de la population (pompiers…)

-         couverture du territoire (taux et chiffres)

-         centres de gestion des crises : état des lieux

-         formation (infrastructures, effectifs, problématiques)

-         matériel et équipement : état des lieux

-         textes réglementaires en matière de prévision, de prévention etc

-         textes réglementaires des plans d’urgence et de secours (ORSEC…)

-         effectif, ressources humaines, nature (militaires, paramilitaires, civils…)

Les recommandations suivantes ont été issues des débats :

-  L’ADOPTION du programme 2020-2025 de l’OIPC et la création d’un comité de suivi de ce programme. Ce comité sera formé de quatre pays qui se réuniront chaque fin d’année au siège de l’OIPC afin de présenter leur rapport. Chaque année, les pays africains choisiront quatre nouveaux pays parmi leurs pairs ;

-  L’ENGAGEMENT de sensibiliser nos gouvernements à poursuivre le soutien crucial et le renforcement du rôle et des capacités de la protection civile;

-  LE RENFORCEMENT des programmes de formations nationales, y compris la formation de formateurs, avec la participation d’experts internationaux dans le cadre du programme annuel de formation mobile de l’OIPC;

L’APPEL aux gouvernements africains afin de développer ou créer des écoles de formation en matière de protection civile, et ceci avec le soutien de l’OIPC ;

L’APPEL à l’OIPC afin de développer d’avantage le programme d’assistance technique tout en saluant le travail extraordinaire effectué durant ces dernières années ;

L’APPEL à l’OIPC afin d’inscrire l’Afrique comme une priorité absolue dans le cadre des projets humanitaires ;

L’APPEL à l’OIPC à soutenir les pays africains pour la mise à jour de leur cartographie des risques à travers le Centre International de Coordination et de Veille de l’OIPC (CICV), et utiliser ce dernier en cas de catastrophes en tant qu’outil technologique ;

En plus des recommandations la question des défis face aux catastrophes liées au changement climatique a été soulevée. L’OIPC a pris la décision de constituer un comité d’experts pour la mise à jour des cartes des risques et des plans d’intervention en tenant compte des nouveaux paramètres, notamment pour les feux de forêt et les inondations.

Le comité mettra en place un programme de sensibilisation de la population ainsi qu’un groupe de travail pour créer un plan d’entraide mutuelle régionale dans les Etats membres de l’OIPC en cas de catastrophe, coordonnée par le Centre International de Coordination et de Veille.