Tempêtes

1. Généralités

La tempête est provoquée par de violentes perturbations atmosphériques survenant sur terre et sur mer. En raison de la fréquence et de la diversité de ce phénomène naturel, de la superficie des territoires dévastés et de l'importance des effets dommageables qui en résultent ce type d'événement constitue un danger majeur potentiel pour l'ensemble de la population de la planète. 

Selon la force et les caractéristiques des perturbations atmosphériques, on distingue entre plusieurs genres de tempêtes : les cyclones tropicaux (typhons, hurricanes) et extratropicaux (tempêtes d'hiver, blizzards), les tempêtes du type mousson, les tornades et les orages. Certains vents violents, mais dont les zones d'influence sont limitées et dont les noms varient d'un pays à l'autre (par exemple : Bora, Chinook, Foehn, etc.) peuvent être considérés comme de véritables tempêtes et exiger des mesures extraordinaires de prévention, de protection et d'intervention.

Les divers genres de tempêtes, leur fréquence, l'époque de survenance et les régions à priori menacées peuvent être déterminés avec plus ou moins de précision, alors que leur déclenche¬ment et la trajectoire effective de l'événement ne peuvent guère être prévus, sinon au fur et à mesure de leur développement. Il en découle que les mesures de prévention et de précaution sont déterminantes et que l'organisation d'instituts et d'observatoires météorologiques s'impose par principe dans chaque Etat afin d'être à même de prévoir les risques, d'alarmer et de conseiller les autorités politiques, les entreprises et les populations menacées.

 

2. Mesures de prévention et de précaution

Les effets dommageables des divers genres de tempêtes sont généralement connus des autorités et des habitants des différentes régions et zones sensibles. Au besoin, il est conseillé aux nouveaux venus et aux touristes de se renseigner auprès des services publics quant aux risques potentiels de tempêtes, à l'époque habituelle de survenance ainsi que sur les mesures préventives et comportement à considérer.
Sur le plan communautaire, les effets des tempêtes seront évités ou du moins limités par les mesures de prévention et de précaution suivantes:
1. Observation permanente des conditions météorologiques et appréciation des perturbations atmosphériques pouvant frapper le territoire national ou certaines zones particulières.
2. Coopération avec l'Organisation météorologique mondiale (ONU) en vue du renforcement technique et technologique, ainsi que pour la mise en œuvre de mesures appropriées contre les phénomènes naturels destructeurs.
3. Prescriptions de normes de constructions adéquates (résistance), voire interdiction de construire dans certains secteurs particulièrement menacés (terrains exposés aux vents ' violents, etc.).
4. Détermination des conséquences probables d'un événement ponctuel et émission de bulle¬tins d'information (alarme, mesures de précaution) à l'intention des autorités et du public.
5. Constitution d'organes de conduite et de moyens d'intervention bien équipés et bien instruits quant aux mesures de prévention, de secours et de sauvetage pour les divers genres de tempêtes susceptibles de frapper une agglomération ou une région.
6. Formation de la population et des responsables de la sécurité des entreprises aux principes et mesures de précaution, de protection, de comportement (directives destinées à réduire les effets dommageables d'une tempête).

 

3. Mesures d'intervention et de secours

Dès l'apparition d'un risque de tempête, spécialement au vu des observations et prévisions météorologiques ainsi que des bulletins d'information en provenance des stations étrangères ou de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), les autorités nationales (service météorologique), régionales et locales prennent les mesures de protection qui s'imposent (observation et alarme, interruption du trafic aérien, maritime, fluvial, routier ou ferroviaire, information de la population sur les règles de comportement et de survie). La consultation d'experts en météorologie est primordiale, de même que la connaissance des effets dommageables des tempêtes antérieures.
La gestion des mesures de protection, de recherche, de sauvetage et d'assistance incombe aux autorités locales et régionales, qui assurent l'engagement coordonné des moyens d'intervention civils et militaires. La réquisition et la mise en œuvre des engins du génie civil, du matériel de renforcement et de sauvetage (canots, passerelles, autobus, etc.) ainsi que les mesures d'assistance aux sans-abri, malades et blessés, de même que les réparations prioritaires de l'infrastructure doivent faire l'objet d'une planification sévère.
En cas de destruction d'immeubles ou de localités entières, d'éléments vitaux de l'infrastructure (installations électriques, transports publics, etc.) ou de l'environnement (forêts, p. ex.) il importe de procéder à la reconnaissance technique et à l'appréciation des dangers ponctuels par du personnel qualifié (identification des lieux et des éléments dangereux). Il est en effet indispensable de protéger les formations d'intervention et la population sinistrée des conséquences indirectes de la tempête, voire d'une recrudescence des intempéries (changement de direction du vent, notamment lors d'un ouragan).

 

4. Principes de comportement de la population

4.1 Précautions générales et mesures de prudence avant la tempête

- Se conformer aux prescriptions concernant l'aménagement du territoire et les normes de construction;
- S'informer des dangers de tempêtes dans la zone de séjour et des mesures de protection et de secours planifiées;
- Disposer d'un bagage de secours (survie) pour toute la famille, comprenant notamment les papiers d'identité, les documents personnels (certificats médicaux, de vaccination et groupe sanguin) et les médicaments personnels, ainsi que d'une radio portative et d'une lampe de poche (batteries de rechange);
- Choisir un local de séjour d'urgence (abri de protection civile, cave) ou à défaut local très résistant au centre du bâtiment (si possible dépourvu de fenêtre) ou aménagé au moyen de meubles solides sous lesquels on peut se protéger. Équiper ce local du matériel de secours pour toute la famille (bagages personnels, bougies, allumettes, outils, approvisionnement, couvertures ou sacs de couchage);
- Élaguer les branches mortes des arbres voisins et le cas échéant abattre les arbres peu résistants afin d'éviter qu'ils ne tombent sur l'immeuble. Amarrer au sol les baraquements peu solides, plus particulièrement les habitations mobiles ou démontables;
- Fixer pour toute la famille un point de regroupement pour le cas où la tempête survient alors que les personnes sont séparées (écoles, travail, etc.) ou si l'habitation est détruite.

En cas de danger imminent:

- Fermer portes et fenêtres et renforcer les contrevents ou les stores au moyen de planches et de panneaux solidement fixés;
- Renforcer les vitres à l'aide de papier adhésif (collé en croix ou étoile);
- Transporter à l'intérieur les meubles et objets susceptibles d'être emportés par le vent ou les eaux;
- Eviter de quitter l'habitation et ne pas envoyer les enfants à l'école;
- Ne pas utiliser un bateau ou un véhicule automobile et, le cas échéant, regagner le domicile au plus vite;
- Rassembler le bétail dans l'étable la plus solide (sans entraves), avec une réserve de fourrage et d'eau;
- Si l'on ne dispose pas d'un garage résistant, placer les véhicules à l'abri du vent, abaisser les vitres, serrer le frein à main et si possible les amarrer au sol.

 

4.2 Pendant la tempête

- Garder son calme et éviter la panique, en aidant autant que possible les voisins en difficulté (malades, enfants, vieillards, handicapés et sans-abri);
- Rassembler les personnes dans le local de séjour d'urgence, équipé à cet effet et constituer une réserve d'eau potable;
- Ecouter la radio, mais ne pas utiliser inconsidérément le téléphone (éviter la surcharge du réseau);
- Ne pas quitter l'habitation, se tenir éloigné des fenêtres et des vitrines, ni utiliser un véhicule sans l'autorisation des organes d'intervention;
- Se conformer aux ordres des autorités et des organes d'intervention, notamment en ce qui concerne l'évacuation des personnes et du bétail. Dans ce cas, couper le gaz, l'électricité et l'eau courante;
- Fermer la porte à dé;
- Pour les personnes surprises à l'extérieur ou en voiture, se réfugier dans l'immeuble le plus proche (quitter le véhicule). A défaut, s'étendre au sol dans un repli de terrain ou derrière un bloc de rochers (caverne), en se protégeant la tête contre les objets emportés par le vent. S'agripper au terrain;
- En cas d'orage, se protéger contre la foudre, notamment en se tenant éloigné des objets en métal, en débranchant l'électricité, le téléphone et la télévision. Eviter de se tenir debout dans un endroit surélevé ou de s'abriter sous un arbre. Rester dans sa voiture.

 

4.3 Après la tempête

- Rester calme et éviter la panique;
- Rester à domicile ou dans l'immeuble d'accueil. Ne pas utiliser des véhicules (encombre¬ment, dangers dus à l'endommagement des immeubles et des voies de communication);
- Ecouter la radio et suivre les instructions données par les autorités. Ne téléphoner qu'en cas d'urgence;
- Vérifier s'il y a des blessés ou personnes en difficulté dans le voisinage et leur porter secours;
- Ne pas s'approcher ou toucher des installations (fils) électriques endommagées, mais, signaler les dommages aux services compétents, de même que pour les ruptures de conduites d'eau, d'égouts, de gaz, d'hydrocarbures ou de substances chimiques (réservoirs);
- Ne consommer de l'eau qu'après l'avoir fait bouillir ou l'avoir désinfectée (comprimés de chlore);
- En cas de panne d'électricité de longue durée, contrôler le contenu des installations frigorifiques et éliminer les denrées avariées;
- Si nécessaire, collaborer avec les organes de sauvetage et d'assistance, ainsi qu'à la réparation des installations vitales (réhabilitations prioritaires).